Recherche

Admission des médecins et congé paternité: la lutte se poursuit

16.09.2019

Le Conseil national est maintenant aussi entré en matière sur les principales revendications de l’ASMAC concernant le pilotage des admissions. Celle-ci exige comme conditions trois ans d’activité dans un établissement de formation postgraduée dans la discipline demandée pour l’admission et place la barre plus haut pour les compétences linguistiques. De plus, la Chambre basse s’écarte de l’idée de restreindre le libre choix du médecin. Elle maintient cependant les limitations et gels contraignants des admissions par les cantons – contrairement au Conseil des Etats. Celui-ci se penchera à nouveau sur le projet durant la session d‘hiver à venir.

Durant la session d’automne en cours, le Conseil national a par ailleurs approuvé le contre-projet indirect à l’initiative populaire «Pour un congé paternité raisonnable – en faveur de toute la famille». Alors que l’initiative demande un congé payé de quatre semaines, la proposition alternative en prévoit deux. Après que la Chambre haute ait déjà précédemment approuvé le contre-projet indirect, les auteurs de l’initiative populaire soutenue par l’ASMAC doivent décider s’ils veulent la maintenir ou non. (Image: Brad Pict / Adobe Stock)

Alle News