Recherche

Jubilé asmac 2020 neu

Jusqu’au lancement, il reste:

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Happy Birthday, asmac!

On ne fête pas ses 75 ans tous les jours, mais comme l’asmac qu’une seule fois dans sa vie! C’est pourquoi nous n’avons pas manqué de célébrer cette année spéciale, en tournant pour la première fois dans l’histoire de notre association, une vidéo de jubilé. Mais n’ayez crainte, nous vous épargnerons d’interminables commentaires sur nos annales qui remontent jusqu’à 1945. Regardez plutôt ce que nous vous avons concocté – Action!

Celui qui célèbre son anniversaire se réjouit de recevoir des vœux. Nous serions donc heureux que vous nous fassiez aussi part de vos félicitations. Envoyez-nous une courte vidéo tournée avec votre portable dans laquelle vous nous faites part, seul, à deux ou en groupe, de ce que vous nous souhaitez pour notre avenir. Les clips seront publiés ici – nous attendons vos clips avec impatience!

  • Comité de la section asmac Zurich

  • François Jardot, Membre du comité de la section asmac Valais

  • Davide Giunzioni, Président de la section asmac Tessin

  • Christoph Bosshard, Vice-président de la FMH

  • Aurore Verdon, Co-présidente de la section asmac Genève

Activités

Fête du jubilé

Venez trinquer avec nous – mais n’oubliez pas de vous inscrire d’abord, voir ci-dessus! En effet, à la fin août, nous serons au «Bierhübeli» à Berne pour fêter l’asmac. Vous découvrirez plus d’informations sur le lieu de la manifestation ici. (Image: Zerbror/Adobe Stock)

Fourgonnette asmac

Elle a été en route de fin mai à début juin, voir ci-après: notre fourgonnette avec laquelle nous avons rendu visite aux hôpitaux à travers tout le pays. Il s’agissait, avec les sections, de faire (encore) mieux connaître notre association auprès de la génération des jeunes médecins. (Image: asmac)

Challenge

Dans les médias sociaux, nous sommes présents sous #vsaoasmac, #yourdocsvoice et #membreasmac. Sur Instagram, nous prévoyons d’organiser en novembre un Social Media Challenge sous le hashtag #youMEDmyDAY – évidemment en rapport avec un thème de l’asmac. (Image: rubmedia)

News

De nouveau invité chez des amis

La troisième séance en dehors de Berne a conduit le Comité directeur à Bellinzone. Là-bas, il a été informé par la section Tessin sur les expériences avec la convention collective de travail cantonale et l’introduction de la saisie du temps de travail dans les cliniques de l’hôpital cantonal. De plus, il a déterminé sa position sur le deuxième volet de mesures visant à freiner la hausse des coûts du Conseil fédéral et pris connaissance de la marche à suivre pour le sondage auprès des membres consacré à la semaine de 42 heures (communication en octobre). (Image: asmac)

Prochain arrêt: Olten!

Nous avons dû renoncer à nos haltes prévues à Coire et à Lausanne en raison du coronavirus. Mais heureusement, nous avons pu tenir notre séance d’août du Comité directeur à Olten – dans le cadre du programme du jubilé de l’asmac et pour la dernière fois sous la conduite d’Anja Zyska. Une délégation de la section Argovie y était invitée. Parmi les thèmes intéressants abordés figuraient la mise en œuvre effective de la loi sur le travail dans les hôpitaux et l’attitude du corps médical face au changement climatique. (Image: asmac)

Bienne au lieu de Berne

Ce n’est que celui qui va à la rencontre de l’autre qui progressera. Et cela au sens propre du terme! Notre Comité directeur (CD) profite du jubilé pour se réunir une fois sur deux à l’extérieur plutôt qu’à Berne. La première étape de ce tour de Suisse a été Bienne où les délégations des sections Jura, Neuchâtel et Berne ont participé à la séance. La discussion a porté sur les possibilités pour approfondir l’échange réciproque d’informations et donc les relations. A suivre! (Image: asmac)

Un regard dans le livre d’histoire

  • Nous brillons de tous nos feux

    Sous la devise «A l’écoute des jeunes», notre association professionnelle se présente sur son nouveau site web. La présentation moderne, tant au niveau de la police, du langage et du logo, sera progressivement mise en œuvre dans tous les outils de communication en parallèle au lancement de l’année du jubilé.

  • Notre secrétariat central déménage

    Depuis la fin juin, notre secrétariat central se trouve au Bollwerk 10 à Berne, à quelques pas de l’ancien emplacement dans la gare centrale.

  • Lancement de «Plus de médecine et moins de bureaucratie!»

    Nous lançons la campagne «Plus de médecine et moins de bureaucratie!» pour nous battre, pour nos membres, contre le flot croissant de tâches administratives.

  • Un effectif record

    L’asmac ne cesse de croître: nous accueillons notre 20’000e membre!

  • Un constat alarmant

    Le premier grand sondage représentatif relatif à la charge de travail de nos membres confirme nos craintes: près de sept sondés sur dix travaillent toujours pas conformément à ce que prescrit la loi sur le travail.

  • Un hors la loi inacceptable!

    «Hôpitaux hors-la-loi»: c’est ainsi que s’intitule la campagne réalisée jusqu’en 2016 avec laquelle nous rendons attentif aux conditions de travail illégales des médecins à l’hôpital.

  • La naissance de MEDIfuture

    Le 31 mai, notre congrès de carrière MEDIfuture se déroule pour la première fois à l’hôtel Bellevue Palace à Berne. Et comme la première édition rencontre immédiatement un grand succès, la manifestation est répétée en septembre à Zurich. Depuis lors, le congrès se déroule une fois par année en novembre.

  • La loi sur le travail pour les jeunes médecins

    Un combat de longue haleine mène enfin au but: tous les médecins-assistant(e)s sont assujettis à la loi sur le travail depuis le 1er janvier.

  • Plan d’action contre la clause du besoin

    A Olten, nous décidons d’un plan d’action de trois ans contre la clause du besoin prévue par le Conseil fédéral pour les médecins en pratique privée.

  • La «grève des crayons» fait fureur

    L’ASMAC Zurich lance en novembre la «grève des crayons». L’objectif est de limiter la durée hebdomadaire de travail à 65 heures.

  • Un demi-siècle dans la course

    Le 7 octobre, nous célébrons notre 50e anniversaire à Bâle dans le cadre d’une fête du jubilé. La montre du jubilé spécialement créée à cet effet représente le cercle de Cabrera - et permet de mesurer le pouls.

  • Un seuil magique est franchi

    Nous franchissons la limite de 10’000 membres (répartis sur 14 sections)!

  • Le bulletin devient plus beau et ponctuel!

    Le bulletin de notre association paraît dans un nouveau format – et sans interminables retards ...

  • Le précurseur de MEDISERVICE voit le jour

    Fondation de l’association Prestations de service ASMAC (depuis 1995 MEDISERVICE VSAO-ASMAC).

  • Désormais officiellement affiliés à la FMH

    Suite à une modification des statuts, nous sommes formellement intégrés dans la FMH. Nous y étions cependant déjà représentés par un délégué depuis la fondation de notre association.

  • La famille asmac s’agrandit

    L’ASMAC Fondation pour indépendants voit le jour.

  • Nous fondons une caisse de pension

    Notre Comité central décide de la création d’une propre caisse de pension (Fondation de prévoyance ASMAC, depuis le 1er janvier 1985).

  • L’asmac en orange

    Le bulletin de notre association paraît pour la première fois avec une couverture orange en allemand et en français – au format A5.

  • L’Europe fait notre connaissance

    Un pas vers le monde médical international: nous rejoignons le Permanent Working Group of European Junior Hospital Doctors (PWG). Notre ancien secrétaire central, Dr med. Anton Seiler, reprend l’année suivante la direction du PWG (jusqu’en 1985).

  • Le c vient s’ajouter à l’asma

    L’asma devient l’asmac – les chef(fe)s de clinique font officiellement partie de notre association.

  • L’homme de la première heure

    L’avocat bernois Hans-Rudolf Christen démissionne de son poste de secrétaire central de l’asma. Il a occupé cette fonction depuis la fondation de l’association.

  • Nous voulons un salaire!

    Naissance de notre association! Parmi les accoucheurs figurent les sections Zurich, Berne, Suisse centrale, Bâle et Vaud. La première revendication: les médecins-assistantes et -assistants doivent toucher un salaire.