Recherche

Promotion du travail à temps partiel

L’offre et la demande

Trop et pas assez

Parmi nos membres, la demande pour le travail à temps partiel augmente. Pourtant, il n’y a pas encore suffisamment de postes à temps partiel dans les hôpitaux. C’est pourquoi nous voulons promouvoir les offres correspondantes.

L’expérience montre: quand il s’agit d’approuver un poste à temps d’occupation réduit, la décision dépend souvent de l’attitude du supérieur hiérarchique. C’est sur ce point que se focalise notre projet. Dans un premier temps, nous avons contacté des médecins-chef(fe)s de différents services dans des hôpitaux en Suisse alémanique et en Suisse romande pour les interroger dans le cadre d’un sondage en ligne. L’objectif était, d’une part, d’en savoir plus sur leur position par rapport au temps partiel (avantages et inconvénients) et leur attitude vis-à-vis des employés à temps partiel. D’autre part, les sondés avaient la possibilité de communiquer leurs désirs en matière de soutien pour la création de postes à temps partiel.

Dans un deuxième temps, pour approfondir les résultats du sondage, nous avons réalisé des interviews avec des directions de services, des responsables RH et des médecins. Le résultat est un «plan de construction, postes à temps partiel» sur la base duquel sont développées des solutions personnalisées pour les cliniques. L’organisation de la clinique peut ainsi être adaptée de manière à créer (plus) de postes à temps partiel. 

Le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (BFEG) soutient notre projet par des contributions accordées conformément à la loi sur l’égalité.