Recherche

Le front contre les horaires interminables tient bon

16.10.2019

Demain jeudi au Palais fédéral, il sera une fois de plus la question de la protection des travailleurs. La Commission de l’économie et des redevances du Conseil des Etats (CER-E) discute à nouveau l’initiative parlementaire «Introduire un régime de flexibilité partielle dans la loi sur le travail et maintenir des modèles de temps de travail éprouvés». Derrière ce titre anodin se cache une attaque frontale contre les dispositions actuelles concernant la durée maximale de travail et du repos ainsi que les règles du jeu pour le travail du dimanche. Cela concernerait des centaines de milliers d’employés. Mais l’Alliance contre le stress et le travail gratis, à laquelle appartient l’asmac, poursuit sa résistance, s’il le faut par référendum. (Image: mybixo/Adobe Stock)

Alle News